Message de la direction

Un exercice marqué par une grande volatilité conjoncturelle

« Grâce aux acquisitions réalisées aux États-Unis et au rétablissement du dollar sur la fin de période, le chiffre d’affaires du Groupe s’est établi à 1,64 Md€, stable (+ 0,1 %) par rapport à l’exercice précédent. »

Emmanuel VIELLARD, Directeur Général de LISI et Gilles KOHLER, Président de LISI

Gilles KOHLER
Président de LISI

Emmanuel VIELLARD
Directeur Général de LISI

Porté par une volatilité marquée de ses marchés, le Groupe a été malmené sur l’ensemble de l’exercice avec tout d’abord un fort ajustement de la demande aéronautique en Europe puis sur la deuxième partie de l’année par une baisse significative des marchés automobiles. Grâce aux acquisitions réalisées aux États-Unis et au rétablissement du dollar sur la fin de période, le chiffre d’affaires du Groupe s’est établi à 1,64 Md€, stable (+ 0,1 %) par rapport à l’exercice précédent et affiche une baisse de - 2,6 % à périmètre et taux de change constants.

Cette volatilité du chiffre d’affaires a pesé lourdement sur les résultats du Groupe LISI avec notamment la baisse du résultat opérationnel courant de -21 % et un ROCE (retour sur les capitaux employés) sous pression à 10,6 % en baisse de -3,7 points. À ce titre les deux éléments conjoncturels marquants cités ont été particulièrement difficiles à gérer :

  • La baisse des stocks conjuguée à une modification structurelle de la demande d’un client important de l’aéronautique européenne a créé une situation de sous-activité dans plusieurs sites industriels.
  • Dans la division automobile, la surchauffe du 1er semestre puis la chute d’activité dès septembre 2018 se sont traduites, l’une comme l’autre, par des surcoûts impossibles à absorber en totalité dans la période.

Le Groupe a réagi en prenant des mesures appropriées afin d’ajuster ses coûts à la nouvelle donne des marchés, notamment dans l’aéronautique, de développer ses zones de production les plus efficaces et se positionner sur les produits à forte valeur ajoutée à l’instar de l’acquisition de Hi-Vol Products aux États-Unis. L’apport de l’acquisition de Termax (États-Unis) en 2017 a notamment été bénéfique pour le maintien de la contribution de la division automobile.

Les ajustements de la production sur la fin de l’exercice n’ont toutefois pas été suffisants pour éviter la légère hausse des stocks constatée.

Le Groupe a poursuivi ses démarches de progrès et d’investissements qualitatifs dans tous ses axes de développement et principalement sur les deux piliers de différenciation stratégique représentés par l’innovation et la performance opérationnelle.

innovation

L'innovation

Tant dans le secteur aéronautique qu’automobile, les développements des nouveaux produits innovants et techniques n’ont jamais été aussi nombreux et représentent un volume d’affaires futur conséquent. Ce sont des développements de produits propres aux marchés : 28 brevets déposés en 2018 pour l’ensemble du Groupe, ainsi que tous les co-développements de nouveaux produits réalisés avec les clients dans le segment des fixations aéronautiques et de l’automobile qui représentent un chiffre d’affaires très significatif. À plus court terme, le Groupe s’est positionné sur les sujets suivants :

  • de nombreux systèmes d’assemblage innovants sur le 777X de Boeing en lien avec les applications composites ;
  • des nouveaux bords d’attaque métalliques pour le GE9X ;
  • des produits innovants pour les applications EPB (Electrical Parking Brake) chez les grands équipementiers automobiles mondiaux ;
  • des synergies croisées de ventes de concepts et de technologies entre Termax aux États-Unis et le reste de la Business Group Solutions Clippées en Europe ;
  • des nouveaux produits intégrant des technologies originales dans le segment de la chirurgie mini-invasive pour le médical.

Ces exemples de produits spécifiques créés, développés et industrialisés par le Groupe devraient générer de l’activité en partie dès 2019.

L’innovation des procédés de production représente également un facteur de différenciation majeur. D’une part, grâce à ses acquisitions des dernières années, le Groupe offre à ses clients une infrastructure mondiale de production efficace dans toutes ses divisions. D’autre part, le niveau d’investissement a encore atteint un montant élevé en 2018 à 131 M€ après le chiffre record de 2017 (140 M€). Un mouvement inédit se tourne vers l’exploration du digital manufacturing avec une équipe dédiée et des projets clairement identifiés. À ce titre, il faut saluer la nomination de l’usine de Saint-Ouen l’Aumône au niveau de « Vitrine Industrie du Futur » ou encore d’autres initiatives qui représentent autant d’ateliers pilotes dans différentes zones géographiques comme la France, les États-Unis ou l’Allemagne.

La recherche de l'excellence opérationnelle

Par son modèle de déploiement du « LISI System », le Groupe atteint maintenant une maturité rassurante sur l’ensemble des axes de performance et a pu les déployer sur les deux acquisitions de 2017 et 2018.

Sur le plan de la sécurité, LISI atteint désormais un palier d’excellence proche de l’objectif de 10,0 de TF1, ce qui va permettre de déployer un projet complet RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) dès l’exercice 2019.

Enfin, dans le domaine du contrôle financier, l’ensemble des sites déploie dorénavant les mêmes méthodes de suivi et de rigueur de gestion essentielles pour piloter la performance.

Tous ces efforts sont destinés à fournir à l’ensemble des clients de LISI des offres produits au niveau de service attendu et à poursuivre notre démarche de croissance rentable et de prises de parts de marché. Le Groupe se doit d’être un partenaire incontournable pour l’ensemble de ses clients et de ses marchés pour consolider sa taille critique mondiale. Il reste encore beaucoup de domaines de progrès et de chemin à parcourir dans ce mouvement engagé depuis de nombreuses années et qui ne semble pas devoir se ralentir.

Néanmoins, le Groupe et ses divisions resteront vigilants sur les mouvements de conjoncture qui pourraient survenir à tout moment dans un contexte instable afin d’ajuster au mieux le niveau de production et les coûts fixes.

Ce message de prudence se traduit par une distribution de dividendes en 2019 au titre de l’exercice 2018 en retrait à 0,44 € par action (0,48 € en 2018).

Le Groupe poursuivra toutes ses démarches de progrès en misant sur la forte implication de ses collaborateurs et sur la confiance de ses grands clients dans le respect de toutes les parties prenantes.

Emmanuel VIELLARD
Directeur Général de LISI

Gilles KOHLER
Président de LISI