LISI AEROSPACE

LISI AEROSPACE

Présentation résumée de l’activité de LISI AEROSPACE :

Chiffre d'affaires annuels (M€)

  2012 2013 2014
C.A. 592 664 788

Activité LISI AEROSPACE
  • Fasteners à + 4 % dont une progression des Etats-Unis de + 5 % comme attendu
  • Bonne progression de Boeing (cadence 40 pour le B737, cadence 10 pour le B787 à compter du Q2 2014)
  • Tassement anticipé de la demande A350 (Fasteners), cadences stables A320 (42),
  • Motoristes toujours dynamiques
  • Hélicoptères en baisse de cadences significative (- 20 %)
  • Défense stable à un niveau bas

Commentaires sur l’activité de l’exercice 2014 et les perspectives :

  • Marché mondial de l’aviation commerciale toujours très solide
  • Consolidation de la filière Composants de structure avec l’intégration de Manoir Aerospace
  • Maintien d’un niveau élevé d’investissements pour faire face à de nombreux nouveaux projets

Marché

Le trafic aérien passager a continué sa progression pour afficher + 4,9 % sur l’exercice. Le trafic fret est en forte augmentation à + 4,1 % à comparer à + 1,8 % en 2013.

Le marché mondial de l’aviation commerciale est toujours bien orienté, soutenu par une forte demande : les commandes ont augmenté pour la cinquième année consécutive, portant ainsi le carnet de commandes à près de dix années de production. Si Airbus reste dernière Boeing en nombre d’avions livrés en 2014 (629 contre 723), l’avionneur européen a engrangé plus de commandes (1 456 contre 1 432) nettes des annulations. Les autres marchés aéronautiques souffrent davantage : le recul est net dans les segments « Défense » et « Hélicoptères ». Par ailleurs, les avions régionaux ne créent plus de croissance depuis plusieurs années.

Activité

En millions d'euros 2014 % Groupe 2013 Variations
Chiffre d’affaires 788,1 60 % 663,9 + 18,7 %
Résultat opérationnel courant (EBIT) 114,1 87 % 118,2 - 3,5 %
Capacité d’autofinancement 106,2 75 % 107,5 - 1,2 %
Investissements industriels nets - 51,3 57 % - 52,3 - 1,9 %
Excédent de trésorerie d’exploitation
(« Free Cash-Flow »)1
43,9 96 % 32,6 + 34,7 %
Effectifs inscrits fin de période 6 957 65 % 5 604 + 24,1 %
Effectifs équivalents temps plein2 6 800 63 % 5 951 + 14,3 %

1 Free Cash Flow : capacité d’autofinancement diminuée des investissements industriels nets et des variations des BFR.
2 y compris intérimaires

Faits marquants

Spécialisé principalement dans la forge de pièces en métal pour des applications aéronautiques, Manoir Aerospace est consolidé depuis le 5 juin 2014 au sein de LISI AEROSPACE dans l’objectif de renforcer le pôle Composants de structure avec l’intégration de technologies complémentaires.

Cette acquisition, qui représente une étape majeure dans le développement du Groupe LISI, a contribué à hauteur de 94,8 M€ (pour environ 7 mois d’activité) au chiffre d’affaires de 788,1 M€ réalisé par la division aéronautique en 2014. A 256 M€, l’activité Composants de structure en représente désormais près du tiers. La division montre ainsi une progression de + 18,7 % de son chiffre d’affaires ; retraitée de l’acquisition de Manoir Aerospace et des effets de change, la croissance organique ressort à + 4,3 % sur l’ensemble de l’exercice (+ 9,0 % au quatrième trimestre 2014). Cette évolution est en ligne avec le ralentissement de l’activité qui était attendu, après le rythme de croissance exceptionnellement élevé enregistré depuis 2011.

En particulier, les ventes de l’activité Fixations en Europe marquent une pause (+ 0,5 %), tandis que la zone américaine est plus dynamique (+ 5,1 %).

A l’inverse, les Composants de structure ont bénéficié des développements des nouveaux produits, ce qui leurs permet d’afficher une progression de leurs ventes de + 5,7 % sur l’ensemble de l’année.

Le résultat d’exploitation courant atteint 114,1 M€ (118,2 M€ en 2013). La baisse momentanée des appels de fixations sur le programme A350, que ne compense pas entièrement la bonne activité de Boeing, et les coûts d’industrialisation des nouveaux composants de structure ainsi que l’intégration de la société Manoir Aerospace ont pesé sur la marge. Celle-ci recule de 3,3 points à 14,5 % (17,8 % en 2013).

Les stocks passent de 192,8 M€ à 253,8 M€ du fait de l’entrée dans le périmètre de Manoir Aerospace pour 55,9 M€. Exprimés en nombre de jours de chiffre d’affaires, ils sont stables à environ 107 jours. Le Besoin en Fonds de Roulement augmente de + 9,3 M€, retraité du BFR de Manoir Aerospace. Après des investissements comptabilisés pour 53,1 M€, en légère hausse par rapport à 2013, le Free Cash Flow de la division est très largement positif : à 43,9 M€, soit 5,6 % du chiffre d’affaires, il progresse de plus de 10 M€ par rapport à l’exercice précédent.

Les investissements engagés sont restés à un niveau élevé : ils représentent environ 55,6 M€ comptabilisés, dont près de 60 % consacrés à l’activité Fixations Europe (nouvelle usine de Villefranche-de-Rouergue), tandis que les Composants de structure ont engagé des montants importants sur les nouveaux produits (équipements de formage et d’usinage).

Les effectifs s’élèvent à 6 800 ETP (contre 5 951 en 2013), dont 1 341 ETP moyen en décembre pour Manoir Aerospace. La hausse, à périmètre constant, d’une centaine d’ETP provient essentiellement de l’activité Composants de structure.

PERSPECTIVES

La division va bénéficier dans son ensemble d’un environnement de marché toujours solide mais aussi très exigeant en termes de rythme d’industrialisation et de montée en charge des nouveaux produits.

Dans l’activité commerciale dédiée aux fixations, LISI AEROSPACE devra cette année obtenir le renouvellement du contrat avec son principal client Airbus pour la période 2015-2020 et, aux Etats-Unis, réussir le développement de la distribution. Sur le plan industriel, le déménagement de l’usine emblématique de Villefranche-de-Rouergue, du site de Monadnock (City of Industry) ainsi que l’extension de l’usine de Saint-Ouen-l’Aumône marqueront un nouveau jalon dans la recherche de l’excellence industrielle. Localisés dans des pays à moindre coûts de production, les sites d’Izmir, de Tanger et de Bangalore sont appelés à monter en puissance.

C’est dans le pôle dédié aux Composants de structure que résident les plus importants défis industriels, notamment avec l’accélération attendue des cadences de deux programmes majeurs pour LISI AEROSPACE : le moteur CFM Leap et le best seller d’Airbus,l’A350. Ces deux projets concernent aussi bien les usines de Marmande (Creuzet) que celles de Bologne et Parthenay (Manoir Aerospace). Ces développements vont continuer à peser sur la rentabilité de cette activité en 2015 avant de s’améliorer progressivement. A moyen terme, la division est engagée dans un lourd programme de modernisation industrielle de l’ensemble des sites de Manoir Aerospace.